Le paradoxe de Fermi et la perspective de Lord Martin Rees

Alors que les statistiques laissent entendre que nous devrions être envahis par des races extraterrestres venant de toutes parts, force est de constater qu'aucune preuve tangible n’a été fournie à ce jour, permettant de confirmer une bonne fois pour toute l’existence d’une intelligence extraterrestre. C’est ce qu’on appelle le paradoxe de Fermi, du nom du célèbre physicien italien qui a fait pour la première fois ce constat en 1950.

Enrico Fermi

Enrico Fermi

En effet, il y a environ 300 milliards d’étoiles dans notre galaxie dont 10% seraient des étoiles biogènes. Parmi ces 10% d’étoiles, 75% seraient plus anciennes de 1 milliard d’années en moyenne par rapport à notre Soleil. Cela signifierait que la majorité des civilisations extraterrestres, si elles existent, sont statistiquement plus avancées que la notre et que nous devrions constater leur présence, car elles auraient depuis longtemps résolu le problème du voyage interstellaire et auraient colonisé naturellement notre galaxie.

Et pourtant, nous ne manquons pas de signaler notre présence par l’émission de nos ondes radio depuis 80 ans environ. Cela signifie que des étoiles dans un rayon de 80 années lumières ont déjà capté ces signaux et qu’une civilisation technologiquement avancée serait en mesure de les analyser et de se manifester. Et pourtant, il n’en est rien. Comme on peut le voir sur le schéma ci-dessous, l'étoile Aldébaran (à 65 années lumière de la Terre) a déjà réceptionné le premier match de base-ball retransmis à la télévision en 1939 (texte en anglais désolé).

Emissions tv dans l'espace

En réponse à cette problématique, Lord Martin Rees, président de la Royal Society et Astronome de la Reine, a déclaré récemment lors de la première conférence de l’Académie des Sciences Nationale sur la possibilité de vie extraterrestre, que l’existence de la vie extraterrestre pourrait être au-delà de la compréhension humaine.

« Ils pourraient nous regarder en face que nous ne les reconnaîtrions même pas. Le problème est que nous recherchons quelque chose qui nous ressemble beaucoup en supposant qu’ils ont au moins les mêmes mathématiques et la même technologie (..) Je suspecte qu’il pourrait y avoir de la vie et de l’intelligence là-haut sous des formes que l’on ne peut imaginer. Tel un chimpanzé qui ne peut comprendre la théorie quantique, elle pourrait être ici sous des aspects de la réalité qui sont au-delà de nos capacités cérébrales. »

Lord Martin Rees - 50e anniversaire du radiotélescope Lovell - 2007

Lord Martin Rees - 50ème anniversaire du radiotélescope Lovell - 2007

Un exemple de forme de vie différente, imaginée dans un roman

Ce roman de science-fiction s’intitule « Le nuage noir » et a été écrit en 1957 par Fred Hoyle, cosmologiste et astronome britannique.

Le nuage noi - Fred Hoyle (1957)

Un nuage de gaz interstellaire se dirige vers notre Soleil et risque d’obscurcir ce dernier, annonçant ainsi une apocalypse sur Terre, privée de la lumière solaire.

Les scientifiques de la Terre découvrent que ce nuage est vivant et même intelligent. Il est composé de nuages de gaz interstellaires magnétisés. En lieu et place de son sang, cette organisme dispose d’ions et d’électrons qui circulent dans des réseaux électromagnétiques. En guise de cerveau, il dispose d'un ordinateur fait de plasma gélifié par des champs magnétiques. Des grains de poussière font office de cellules vivantes. Cet organisme communique avec ses congénères par ondes radio à travers les profondeurs de l’espace et se nourrit de l’énergie des étoiles.

Les scientifiques de la Terre essaient de communiquer avec lui. Lorsqu’ils y parviennent, ils se rendent compte que le nuage est plus intelligent que les terriens eux-mêmes et que ses connaissances sont bien supérieures. Seule la musique humaine semble l’émouvoir.

Et si la fiction rejoignait la réalité ?

Barnard 68 est un nuage moléculaire qui absorbe toute la lumière visible. il est fait de gaz et de poussière qui obscurcissent toutes les étoiles devant lesquelles le nuage se trouve.

Nuage moléculaire Barnard 68 - NASA

Ce nuage se situe dans la direction de la constellation du Serpentaire (ou Ophiuchus) à environ 500 années-lumière de la Terre et s’étend sur un diamètre de 0,5 année-lumière. Il est probable que ce type de nuage puisse donner naissance à des étoiles en se contractant. On peut voir au travers de ce type de nuage dans le spectre infrarouge. Ce nuage est-il susceptible de créer des formes de vie extraterrestres inconcevables pour nous ?

Et si des découvertes scientifiques renforçaient cette réalité ?

Vadim Tsytovich, un physicien russe, a mené des simulations informatiques avec différents collaborateurs du monde entier (Académie des Sciences de Russie, Institut Max Planck de Physique Extraterrestre, Université de Sydney).

Ces simulations démontrent que dans un nuage de plasma (gaz extrêmement chaud de particules chargées électriquement), des particules de poussière chargées électriquement peuvent s’organiser entre elles afin de former des structures cylindriques (photo (a) ci-dessous) qui peuvent évoluer vers des structures hélicoïdales en double hélice, à la manière des molécules d’ADN (photo (b) ci-dessous).

acr

Ces molécules sont bien sûr inorganiques (ne sont pas à base de carbone) mais ont parfois des comportements que l’on attribue aux molécules organiques telles que l’ADN. Elles sont par exemples capables de se dupliquer, voir même d’évoluer et de devenir ainsi plus robustes.

Ces recherches ont été publiées dans un article du « New Journal of Physics » en 2007.

Vadim Tsytovich envisage ainsi la possibilité de l’existence d’une vie inorganique dans notre univers. Les nuages de plasma étant chose courante dans l’espace, il se peut que la vie puisse exister ailleurs sous une autre forme que la vie terrestre.

caruxan

……………………………………………..

Sources :

http://www.telegraph.co.uk/science/space/7289507/Royal-astronomer-Aliens-may-be-staring-us-in-the-face.html

http://thepublicinterest.freedomblogging.com/tag/television/

http://www.dailygalaxy.com/my_weblog/2011/12/image-of-the-day-a-phantom-like-void-in-space.html#more

http://www.humains-associes.org/No6/HA.No6.Heidmann_Notes.html

http://boulesteix.blog.lemonde.fr/2010/04/18/et-si-le-nuage-noir-etait-intelligent/

http://www.eso.org/public/images/eso0102a/

http://www.cidehom.com/apod.php?_date=080323

http://physicsworld.com/cws/article/news/30833

http://www.astrobio.net/pressrelease/2434/it-might-be-life-jim

………………………………………….

© DISCLOSART 2011